Comité de Pilotage du 13 octobre 2017

 In Suivi des travaux

Ce Comité de pilotage avait deux objectifs principaux :

- Préparer le Comité d'Accompagnement du 1er décembre 2017, durant lequel nous lancerons le recensement des micro-fermes en Gironde,

- Discuter du principe de la méthode d'utilisation des données acquises au travers du recensement.

 

Rappel du contexte : des premiers éléments de définition au questionnaire de recensement

Outre les outils d'analyse statistique, nous avons discuté d'une méthode d'analyse multi-critères qui nous permettrait d'améliorer davantage la définition des micro-fermes. La toile de fond, sur laquelle nous avons souhaité bâtir cette définition, comporte 5 objectifs. C’est à partir de cela que le questionnaire a été construis pour identifier les informations que l’on souhaite récupérer sur chaque micro-ferme. Cette première phase a été complétée par un travail de nomenclature (définition, justification des termes) et a subi un premier test qui semble concluant.

Nous sommes convaincus que le recensement nous permettra d’acquérir un grand nombre de données sur les fermes et leurs responsables. Cette acquisition de données se fera soit volontairement sur la plateforme mise en ligne sur www.microagri.org/recensement-des-micro-fermes-de-gironde, soit auprès de Damien Toublant et des futures stagiaires lors de déplacements auprès des fermes. La base de données comprendra donc des informations sur des fermes dont les responsables se sont désignés ou, de façon minoritaire, ont été désignés comme « faisant partie des micro-fermes ».

Principe de la méthode : à quoi peuvent servir ces données ? Comment les utiliser ?

Bernard Del'homme participe aux travaux sur la méthode "Indicateur de Durabilité des Exploitations Agricoles (IDEA)", il nous a donc exposé une proposition de méthode similaire, permettant d’utiliser les données du recensement.

La proposition est d’utiliser les données acquises lors du recensement pour améliorer notre définition, « pour essayer de la cerner davantage ». Cela signifierait qu'au sein des objectifs, il existe peut-être des seuils ou des « frontières » qui permettrait d'interpréter les informations recueillies. En fonction de ces seuils, nous appliquons une "coloration" (vert, orange, rouge) suivant les seuils définis.

Cela permettrait de dire : « attention, là on est plus vraiment dans notre définition des micro-fermes ou là, on est au cœur de la définition ou au cœur de l'un des objectifs ». Par exemple, quand on dit « micro », on dit « petit » : est-ce qu’il y a une taille à partir de laquelle, la ferme sortirait du « micro » ? L’exemple de la taille est à la fois simple pour faire comprendre le principe de la méthode mais complexe lorsqu’il s’agit d’établir des seuils et surtout un sens à ces frontières créées artificiellement. Nous choisissons d'utiliser les seuils définis par Département, à savoir les Surfaces Minimales d'Assujettissement (SMA) à la couverture sociale des agriculteur-rice-s (Mutuelle Sociale Agricole). Elles donnent une première idée de frontière... mais nous pensons que les micro-fermes ne se définissent pas a priori par la dimension (surface, cheptel, actifs agricoles), celle-ci est plus une conséquence d'une stratégie globale, de contraintes, etc. La dimension est donc un élément parmi d'autres mais qu'il nous tout de même faut prendre en compte. Les discussions sont en cours...

Quelles sont les étapes de la méthode :

  1. CRÉER DES INDICATEURS, c’est-à-dire choisir parmi les informations recueillies par le recensement, celles qui ont un sens vis-à-vis de la définition des micro-fermes,
  2. POLARISER, c’est-à-dire « colorer » (vert, orange, rouge) ces informations suivant un gradient à définir à dires d’experts et à l’aide de la bibliographie,
  3. AGRÉGER, c’est-à-dire donner une coloration à chaque critère d’identification voire à chaque
    objectif ; cette étape pouvant donner lieu à des pondérations,
  4. CLASSER les micro-fermes, c’est-à-dire donner une coloration générale à chaque micro-ferme. Création de familles, de types idéaux, de profils, etc.

Nous prévoyons une réunion le 1er décembre 2017 au matin pour amorcer la première étape.

Le groupe de travail devra se demander, pour chaque mot-clé au sein des objectifs ("professionnelle", "activité agricole", "petite dimension") et des critères d’identification : quelles informations doit-on récupérer ou retraiter ? Quels indicateurs peut-on créer ? Quels seuils ?

Interface de recensement : parée au lancement !

Du 15 septembre au 13 octobre 2017, François Barbut, de l'entreprise Alilo, a créé la plateforme de recensement sur la base du questionnaire créé ces derniers mois, de la nomenclature et des tests effectués durant l’été. Des échanges réguliers avec Damien Toublant, coordinateur du programme, ont permis de créer une interface ergonomique, afin d’améliorer l’attractivité du recensement.

Deux types d'utilisateur peuvent utiliser la plateforme car elle donne accès à deux types de formulaire :

  • un formulaire long, à destination des responsables de micro-ferme,
  • un formulaire court à destination d'utilisateurs souhaitant recenser simplement une micro-ferme au travers de quelques informations.

 

Recent Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search